Même si ce 3 janvier n’est pas un jour férié, moins de 20% des salariés du secteur privé se sont rendus au travail. Dans la fonction publique, la situation est bien meilleure, avec un taux de présence 80% à 85%.

A la direction de la Mauritius Employers’ Federation (MEF), on souligne que des 400 000 à 450 000 salariés du secteur privé, environ 15% n’ont tout simplement pas eu de trêve de fin d’année et travaillent donc normalement aujourd’hui. Ce sont essentiellement pour les employés du secteur hôtelier, des cliniques privées ainsi que certaines imprimeries commerciales qu’aujourd’hui est un « business as usual day ».

« Officiellement, l’activité économique reprend aujourd’hui », rappelle Pradeep Dursun. Mais le directeur de la MEF prévient toutefois que ce sont surtout les secteurs qui ont beaucoup d’activités sur l’étranger, comme les banques, le secteur financier ainsi que les centres d’appels, qui reprendront en priorité le travail ce 3 janvier.

Au final, ce ne sont donc qu’environ 80 000 employés du secteur privé qui ont repris le chemin du travail aujourd’hui. A la MEF, c’est vers mercredi ou jeudi qu’on prévoit un retour à la normale avec 80% à 90% des effectifs des entreprises en poste.

Maurice est l’un des rares pays au monde ayant le 2 janvier comme jour férié. « C’est un aspect culturel de notre pays, installé depuis des années », constate Pradeep Dursun.