Le ministre des Arts et de la Culture et le président de la Mauritius Marathi Mandali Federation (MMMF) ont croisé le fer par discours interposés lors d’une fête culturelle organisée dans la cadre de Shivaji Day, ce vendredi soir à St Julien. Laissant à Pravind Jugnauth la délicate tâche de l’arbitre.

Si Balraj Narroo a concédé que sa fédération a émis une consigne de vote aux dernières élections générales, il affirme avoir toujours travaillé en bonne intelligence avec Pravind Jugnath. Et de se désoler du non-respect de la « hiérarchie » entre l’organisation socioculturelle et la Mauritius Marathi Cultural Centre. Ainsi que des tracasseries dont il s’estime être la victime.

Ces propos ont toutefois moyennement plu à Dan Baboo qui a répliqué en expliquant qu’il y a une distinction à effectuer entre la fonction culturelle des organisations comme la MMMF et la politique. Or, estime le ministre, la confusion des genres a prévalu. Celui-ci a également repris Narroo au sujet des enquêtes menées sur les différents centres culturels. Dan Baboo a expliqué qu’étant financés des deniers publics, ils sont tenus d’opérer dans la transparence et de rendre des comptes.

Disant ne pas vouloir prendre partie, Pravind Jugnauth a néanmoins recadré Balraj Naroo. Notamment en rappelant la prise de position politique de sa fédération et le fait que cela « a pu grandement contribué à créer une situation conflictuelle ».