La Cour a levé, ce 3 mars, l’ordre intérimaire interdisant à Yacoob Ramtoola de transférer les avoirs de la Bramer Bank (BBCL) au National Property Fund Ltd (NPFL). L’administrateur spécial du groupe BAI agira, par conséquent, « pour la BAI Co (Mtius) Ltd et de toutes ses filiales, incluant l’ex-BBCL », indique la firme BDO dans un communiqué aujourd’hui.

Cette décision de la Cour fait suite à une « concertation » entre Yacoob Ramtoola et Gérald Lincoln « et de leurs conseillers ». Ce dernier était, jusqu’à hier, l’administrateur nommé par la Banque de Maurice pour la Bramer Bank. Il avait entamé ce qui était vu comme un bras-de-fer avec le Special Administrator ce lundi 29 février en contestant en Cour le transfert des actifs de l’ex-fleuron du groupe BAI au NPFL tel que décidé par le Conseil des ministres, le 12 février. Arguant que selon les dispositions de la Banking Act, la gestion des actifs de la Bramer Bank ne relevait pas du Special Administrator.

Quelques jours plus tard, soit hier soir, Gérald Lincoln a finalement a démissionné en tant qu’administrateur de l’ex-Bramer Bank. Le Country Manager de la firme Ernst & Young est actuellement en déplacement à l’étranger.

[Mise à jour : 18h40] Yacoob Ramtoola précise que l’exercice de handing over des dossiers relatifs à la Bramer Bank est « toujours en cours ».

Par ailleurs, les discussions avec le preferred bidder pour reprendre la clinique Apollo Bramwell sont « arrivées à un stade avancé », indique le Special Administrator. « Nous espérons finaliser les négociations bientôt », affirme-t-il.