Le ministre de la Santé s’est voulu rassurant lors d’une réunion de coordination et d’information avec les partenaires de son ministère, ce vendredi après-midi. Si Anil Gayan précise qu’aucun vaccin n’a encore été développé pour guérir les personnes atteintes par le virus Zika, le pays dispose déjà d’un protocole pour combattre le vecteur de la maladie : le moustique tigre.

Anil Gayan a ainsi annoncé l’intensification de la veille sanitaire déjà en place pour contrôler le chikungunya ou la fièvre dengue. Des opérations d’éradication des larves du moustique tigre seront multipliées pour éviter le risque de propagation de ce virus virulent venu d’Amérique du Sud.

Par ailleurs, un conseil aux voyageurs a été émis pour ceux désirant se rendre à l’étranger. Le ministère de la Santé déconseille ainsi aux Mauriciens de séjourner au Brésil et prévient les femmes enceintes des risques liés au voyage en avion durant les mois à venir.