Le syndicaliste entendait rentrer dans hémicycle et brandir une pancarte dénonçant « les atteintes aux droits constitutionnels des travailleurs » durant la séance du jour. Mais n’étant pas habillé de manière formelle et réticent à l’idée de laisser son sac au point de contrôle de la police, Atma Shanto a été refoulé.

Cela n’a toutefois pas empêché le syndicaliste de rester dans la rue, juste à l’entrée de l’Assemblée nationale. Shanto s’est refusé à quitter les lieux, malgré l’insistance des policiers venus l’évacuer.