Il était un suspect dans l’affaire des Rs 52 millions de Subutex importées par l’ex-steward Christophe Caterino le 14 mai 2007. Responsable de la sécurité d’un établissement hôtelier du nord, le Franco-Mauricien Yamlikha Bin Ibrahim Soopee, 62 ans, a été coincé ce lundi après-midi à Balaclava par l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu) avec 3,1 kilos de cocaïne.

Le marché mauricien est très restreint pour ce type de drogue qui est davantage affectionnée par une clientèle étrangère. Sa valeur marchande est estimée à près de Rs 90 millions, soit le double de celle de l’héroïne.

En 2007, Yamlikha Bin Ibrahim Soopee avait été repéré en train de quitter précipitamment l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam lorsque Christophe Caterino avait été interpellé avec 51 877 comprimés de ce substitut à l’héroïne, qui est considéré comme une drogue dure à Maurice. L’ex-steward d’Air France allait descendre à l’hôtel Shandrani lorsqu’il a été intercepté par l’ADSU.

Une enquête menée sur Yamlikha Bin Ibrahim Soopee n’avait toutefois rien donnée. Christophe Caterino avait dénoncé un Mauricien établi en France prénommé Mikaeel comme étant celui qui lui avait confié le paquet de Subutex. Lequel est censé travailler comme agent de sécurité pour Air France à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle.