Le Prime Minister’s Office (PMO) tient à rétablir les faits concernant l’allocation de contrats à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam. Toutes les procédures ont été suivies, affirme le bureau du Premier ministre. Dans le communiqué émis ce soir, le PMO revient, point par point, sur les faits qui, précise-t-il, peuvent être vérifiés auprès d’Airports of Mauritius Co. Ltd. Et dénonce, par là même, une « campagne malveillante ne reposant que sur des faussetés et des fabrications ».

Au niveau de la restauration, le PMO rappelle que sept soumissionnaires ont été retenus, fin janvier 2010, suite à un deuxième appel d’offres. Les offres reçues lors du premier exercice, en mai 2009, ne répondait pas « au critère de pourcentage des recettes à être versées à AML ».

De ces sept soumissionnaires, seuls quatre correspondaient aux critères pour être considérés pour tenir des restaurants à la salle de départ. Le contrat a donc été alloué à la meilleure offre commerciale (voir capture d’écran du communiqué plus bas) : celle d’Airway Coffee.

aeroport soumissionnaires

En ce qui concerne les restaurants externes et à l’arrivée, Tropical Times Ltd s’est vu allouer le contrat de location.

Le PMO précise qu’aujourd’hui, « il n’y a pas de restaurant ou de cafétéria à l’arrivée » du nouveau terminal.

Pour ce qui est de Designer Labels Ltd, le bureau du Premier ministre souligne que celle-ci « était déjà présente comme fournisseur de l’aéroport et cela depuis 2003, c’est-à-dire bien avant l’arrivée d’un gouvernement dirigé par le Dr Navin Ramgoolam ». De plus, AML a octroyé à cette compagnie un espace de « 97 m2 à l’aéroport « sans appel d’offres » le 15 juin 2005.

Enfin, « toutes les compagnies opérant à septembre 2013 dans l’ancien terminal ont été transférées dans les nouvelles installations ».

Ce communiqué fait suite à des articles publiés par l’express dans ses éditions du 16 au 18 août, de même que du 23 août.