Les récompenses seront remises en janvier 2016. Et c’est Ameenah Gurib-Fakim qui présidera la soirée du prix Nicolas Lambert. La présidente de la République a accepté l’invitation du Media Trust d’assister au gala qui mettra en lumière le travail des journalistes effectué en 2015. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec Lindsay Rivière, président du Media Trust, ainsi que Jean Luc Emile et Michaella Seblin à la State House, au Réduit, ce mercredi 19 août.

Le prix Nicolas Lambert « sera attribué à un journaliste qui aura marqué l’année », souligne le communiqué du Media Trust. Les gens de presse pourront aussi concourir dans diverses catégories : investigation, reportage radio, vidéo, photographie et jeune reporter. « Une grande figure internationale des médias » sera également invitée pour l’occasion.

D’autres questions ont aussi été soulevées durant cette rencontre. Notamment la nécessité de remettre sur pied le board du Media Trust afin de pouvoir lancer la formation des journalistes et ainsi « garantir une presse de qualité ». La presse mauricienne, qui compte 240 ans d’histoire, en tant que patrimoine national, a aussi été abordée.

L’introduction d’une Freedom of Information Act mais aussi d’une Ombudsperson pour les médias figure parmi les sujets évoqués durant cette rencontre entre Ameenah Gurib-Fakim et les membres du Media Trust. Ils en ont profité pour discuter des agressions dont sont parfois victimes les journalistes dans l’exercice de leurs fonctions et de la question de la vie privée et publique.

Photo : Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République (2e à g.), est entourée de Jean Luc Emile, Michaella Seblin et Lindsay Rivière, respectivement membres et président du Media Trust.