«Etre un ange aérien pour les citoyens en détresse et lutter contre la criminalité». Telle est la devise du Mauritius Police Helicopter Squadron (MPHS), qui célèbre ses 44 ans existence aujourd’hui.

Les rôles de cette unité sont multiples. Elle effectue tout aussi bien des missions de sauvetages en mer, des patrouilles, des escortes de convois, des transferts des VVIP, des opérations de fret internes et externes ainsi que la lutte antidrogue aux côtés de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), notamment pour identifier des sites de culture de gandia.

Elle a d’ailleurs aidé aux opérations pour le pompage de fioul à bord du MV Benita, le tanker qui s’était échoué sur les récifs du Bouchon, au Sud, il y a deux ans (photo). Le MPHS, qui a débuté ses opérations en 1974 dispose aujourd’hui de quatre hélicoptères de type Chetaks, un Fennec et aussi un Dhruv de longue portée.

C’est en 1991, une Helicopter Pilot Training School fut créée, ce qui a contribué à la formation de douze pilotes. Dans le cadre de ces 44 ans d’existence, plusieurs activités seront organisées à travers l’île pendant 5 jours. Pour commencer, une collecte de sang aura lieu hier au QG du MPHS au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport (SSRIA) à Plaisance.

Une cérémonie officielle aura lieu aujourd’hui dans le hangar du MPHS en présence du commissaire Mario Nobin. Une campagne de nettoyage sera organisée à proximité, soit à La Cambuse. Un déjeuner sera aussi organisé à l’intention des enfants pris en charge par une ong à Rivière-des-Anguilles.