Les récents communiqués d’Apavou n’ont pas plu au liquidateur du groupe hôtelier. Dans une précision émise ce soir, le Receiver & Manager Sattar Hajee Abdoula refuse de s’engager dans une discussion avec le groupe. Ce dernier a annoncé ,ce week-end, avoir trouvé un fonds d’investissement français dont l’apport financier lui permettra de prévenir la vente de plusieurs de ses hôtels.

Cette annonce a été accueillie par une fin de non-recevoir de Sattar Hajee Abdoula, qui précise que « des offres pour l’achat des hôtels opérant sous les noms La Plantation, Indian Resort, Moreva et  Mornea ont déjà été acceptées ». Invitant, du coup, le groupe hôtelier à ne pas s’engager dans une discussion par communiqués interposés. Mais plutôt à poursuivre sa procédure devant la Cour suprême. Apavou a, en effet, saisi la justice pour contester la vente de ses hôtels suite à la procédure de liquidation entamée en octobre 2013 pour dettes impayées. Que le groupe évalue à Rs 2,2 milliards. Chiffre que le Receiver & Manager juge « contestable » car probablement sous-évalué.