C’est à Fort George que le Central Electricity Board installera finalement sa centrale à gaz. C’est ce qu’a confirmé Ivan Collendavelloo au Parlement, hier.

Si, dans un premier temps, la Mauritius Ports Authority (MPA) avait refusé de céder ce site au fournisseur d’électricité, elle a finalement donné son autorisation pour ce site portuaire, expliqué le ministre des Utilités publiques. « La MPA a offert deux hectares », a-t-il précisé à une question supplémentaire de l’opposition mauve.

Ce projet, initié sous le précédent régime et soutenu par le gouvernement actuel, vise à répondre aux besoins énergétiques du pays. La centrale devait initialement s’installer aux Salines.

A Joe Lesjongard qui voulait savoir s’il y a eu consensus pour que deux turbines tournant au gaz naturel liquéfié soient sur ce site, le ministre a répondu qu’il n’avait pas des détails à ce sujet.