La polémique ne cesse d’enfler depuis l’abandon du projet Heritage City. L’attention était donc braquée sur le ministre des Services financiers, Roshi Bhadain. Mais aussi sur son collègue des Finances et leader du MSM, Pravind Jugnauth.

Ce dernier, peu loquace samedi à l’issue de la réunion de bureau politique du parti soleil, a toutefois adopté une position plus tranchée hier. Interrogé par la presse à l’issue d’une célébration religieuse à Dagotière, le Grand argentier a affirmé que son conseiller Gérard Sanspeur a agi « avec [son] consentement ».

A l’Assemblée nationale ce lundi 8 août. Pravind Jugnauth arrive peu de temps après le Premier ministre. Il échange quelques mots avec Fazila Jeewa-Daureeawoo, qui répondra dans quelques instants à la Private Notice Question de Paul Bérenger, déjà à sa place.

La conversation entre les deux ministres se poursuit et inclut l’un des hauts fonctionnaires à la Sécurité sociale présent dans l’hémicycle. Roshi Bhadain fait alors son entrée et va saluer son leader.

Les deux hommes sont calmes, posés. La poignée de main est franche, Roshi Bhadain a un sourire aux lèvres. Il gagne son siège, salue son collègue Sunil Bholah avec qui il discutera, de temps en temps, durant la tranche matinale de cette séance parlementaire.

La Private Notice Question démarre. Roshi Bhadain, mais aussi Vishnu Lutchmeenaraidoo et Pravind Jugnauth, sont attentifs à la réponse de Fazila Jeewa-Daureeawoo. Sur le front bench, Xavier Duval plaisante, brièvement, avec le Premier ministre, avant de se tourner rapidement vers son portable et sa tablette.

L’hémicycle s’anime de quelques rires lorsque démarrent les questions supplémentaires à la PNQ. Et que Fazila Jeewa-Daureeawoo lance dans un sourire au leader de l’opposition : « Nous discutons toujours de manière amicale sur ce sujet. »

Roshi Bhadain ne se départit pas de son sourire. Il vérifie de temps à autre sa montre, bavarde avec Bholah. Les questions supplémentaires s’enchaînent. Pravind Jugnauth est toujours aussi attentif.

La PNQ se déroule sans anicroche pour la ministre de la Sécurité sociale, qui est calme, confiante et sûre de son dossier face à Paul Bérenger. Elle a même droit à des applaudissements des membres de la majorité.

Elle n’en a toutefois pas terminé car c’est elle qui inaugure les débats budgétaires du jour. « Ne faites pas comme votre collègue ministre », plaisante Bérenger, faisant référence à la précédente PNQ répondue par Pradeep Roopun. La ministre de la Sécurité sociale répond sur le même ton, assure qu’elle sera polie.

Paul Bérenger quittera l’hémicycle peu après. Il est suivi, quelques minutes plus tard, par Roshi Bhadain. Qui s’en va non sans saluer Pravind Jugnauth, assis dans la rangée plus bas. Xavier Duval sort également.

Nando Bodha s’est rapproché du ministre des Finances. Stylo et papier en main, il esquisse des schémas pour illustrer ses propos.

Fazila Jeewa-Daureeawoo termine, c’est Alain Aliphon qui reprend. Et qui lui donne une note de « 10 sur 10 » pour sa PNQ et son intervention sur le Budget. La remarque fuse tout de suite : « Bhadain obtient combien ? » veut savoir Veda Baloomoody. « Je vous réponds tout à l’heure », lui dit Aliphon.