La décision de la Cour suprême de permettre à Sanjeev Teeluckdharry de contester la mise sur pied d’un comité ad hoc du Bar Council pour décider de sa suspension sera finalement inutile. Car lors de sa réunion de vendredi dernier, le Conseil de l’ordre des avocats a décidé d’annuler l’institution du comité ad hoc.

Les avocats de Sanjeev Teeluckdharry ont été informés de la décision ce mardi 12 février, au moment où le chef juge Keshoe Parsad Matadeen et Asraf Caunhye s’apprêtaient à rendre leur décision après avoir été saisis par le député du MSM.

Joint par ION News pour commenter la décision de ce vendredi du Bar Council, l’avocat enfonce le clou. «Ils ont fait fausse route et n’ont pas été capables de lire un texte de loi», dit-il au sujet des membres sortants du Conseil de l’ordre. Plus tôt, ce mardi, Me Teeluckdharry avait invité le Bar Council «à se ressaisir» après avoir pris connaissance de la décision de la Cour suprême.

Le député du MSM avait saisi la Cour suprême pour obtenir la permission de contester la décision du Mauritius Bar Council de le suspendre. Le Conseil de l’ordre avait pris cette mesure suite à une interview que l’avocat avait accordée à ION News et durant laquelle il avait balancé le rapport de la commission d’enquête Lam Shang Leen. Accusant l’ancien juge de n’avoir rien compris à sa situation.