La Cour suprême décidera des sanctions à prendre contre Sanjeev Teeluckdharry. La décision de «[le] référer (…) pour entorse au code de déontologie des avocats a déjà été prise, n’a jamais été remise en question par le Bar Council et sera mise en application selon la procédure établie», précise Hervé Duval, président du Conseil de l’ordre des avocats.

Ce que conteste Sanjeev Teeluckdharry par voie d’une demande de révision judiciaire, ajoute-t-il, est la suspension provisoire de la Mauritius Bar Association envisagée entre-temps.

Ces précisions d’Hervé Duval font suite au communiqué émis par le Bar Council, hier.

Il est reproché à Sanjeev Teeluckdharry d’avoir fait une «entorse au code de déontologie des avocats» de par ses attaques dirigées contre ses confrères dans le sillage des conclusions de la Commission d’enquête sur les drogues présidée par l’ex-juge Paul Lam Shang Leen et pour avoir déclaré, dans un entretien à ION News, que ce document mérite d’être jeté à la poubelle.

Affaire Teeluckdharry – Mise au point d’Hervé Duval – 20 septembre 2018 by ION News on Scribd