L’avocat balance le rapport Lam Shang Leen à la poubelle. Littéralement. Pour Sanjeev Teeluckdharry, le travail effectué par l’ancien juge et ses deux assesseurs au sein de la commission d’enquête sur la drogue ne peut être pris au sérieux. C’est son confrère Ravi Rutnah qui s’est chargé de convier cela par écrit au Task Force chapeautant les enquêtes recommandées dans le rapport Lam Shang Leen.

Sévère à l’égard de l’ancien juge, Teeluckdharry accuse ce dernier d’avoir méconnu les règles de la justice naturelle. En ne lui donnant pas l’occasion de répondre aux faits qui lui ont été reprochés. Le député du MSM juge aussi Lam Shang Leen en possible situation de conflit d’intérêts. Car celui-ci, après son retrait de la Cour suprême, exerce dans un chambers du privé qui défend Rakesh Gooljaury. Dans des affaires sur lesquelles Teeluckdharry intervenait jusqu’ici.

Interrogé sur son avenir politique, Teeluckdharry affirme que des émissaires de l’opposition l’encouragent à démissionner comme député de Triolet/Pamplemousses. L’ancien Deputy Speaker forcé à la démission affirme toutefois continuer à travailler aux côtés de Pravind Jugnauth.