Nando Bodha le dit lui-même. Le maître mot de l’Alliance Lepep pour cette campagne en vue des élections municipales est « renouveau ». Les municipalités, explique-t-il, ont droit à un « nouveau départ ». Pour cela, il faudra des changements « en profondeur », afin de redonner aux villes et à leurs habitants « dignité et stabilité ». Mahmad Kodabaccus de souligner : « Kan gouvernman ek minisipalite mars ansam, ena enn sinerzi. »

Pour le porte-parole du PMSD, avec l’enregistrement de l’Alliance Lepep aujourd’hui, c’est une « opération nettoyage » qui est lancée dans les régions urbaines. L’objectif, selon Mahmad Kodabaccus : se débarrasser des « incompétents ».

Anil Gayan précise toutefois : « Nous ne sommes pas overconfident. Mais nous ferons ce qu’il faut sur le terrain. » Commentant l’actualité politique, le leader adjoint du Muvman liberater note la « débandade » au MMM et « ce qui se passe au PTr ». « Le PTr se brise en mille morceaux, le MMM est en trois morceaux », a renchéri Showkutally Soodhun. Qui a tenu à souligner que contrairement aux dires de Navin Ramgoolam, c’est bien sir Anerood Jugnauth qui dirige le pays. « Nou pa intervenir okenn par », a insisté le président du MSM.

La campagne sera lancée officiellement ce jeudi 14 mai à la municipalité de Vacoas/Phoenix. L’Alliance Lepep présentera bientôt ses candidats et un manifeste qui est en cours de préparation.