Un examen médical des habitants des maisons EDC exposés à l’amiante, un registre officiel des personnes rencontrant des soucis de logement, la mise en place d’un programme de travail en vue de la démolition des maisons contenant de l’amiante. Ce sont là quelques-unes des demandes de Lalit au gouvernement.

Lors d’une conférence de presse organisée le jeudi 15 novembre, le mouvement de gauche qui mène campagne pour la réhabilitation des maisons contenant de l’amiante déplore la lenteur des autorités sur ce dossier.