La voix très mûre, si soul, vient contredire son joli minois d’Anglaise du Devon. Mais non, on ne s’y trompe pas. Joss Stone trace sa route d’un bon pas, guidée par les voix des mamas qu’elle affectionne (Aretha Franklin, Gladys Knight…).

Elle marque les esprits dès son premier album, Soul Sessions, il y a plus de dix ans. Sept albums, plusieurs prix (dont un Grammy) ainsi que de nombreuses et prestigieuses collaborations plus tard, c’est par chez nous que la jeune demoiselle vient poser ses bagages.

La scène du J&J, c’est sans doute pieds nus, comme à son habitude, que Joss Stone la foulera à 20 heures, le 5 avril prochain. Et si son concert aura lieu à six jours à peine de son 27anniversaire, c’est peut-être bien le public mauricien qui aura l’impression de recevoir un cadeau ce soir-là, à Phoenix.

Les billets sont en vente sur le Rezo Otayo.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, un extrait de l’album SuperHeavy, sorti en 2011. Et qui a aussi vu la participation de Mick Jagger, Damian Marley, Dave Stewart et A. R. Rahman.