Cette nomination est passé inaperçue jusqu’à ce que le ministre de l’Intégration sociale, Alain Wong a déposé un document à la bibliothèque de l’Assemblée nationale. Veedye Lutchmee Carpen, plus connue sous le nom de Sheila, siège depuis 2015 sur le board de la National Empowerment Foundation (NEF). Ce que l’on sait moins, c’est qu’elle  travaille au secrétariat du Mouvement socialiste militant (MSM) au bâtiment du Sun Trust.

Autre nomination au sein de l’institution qui s’occupe des plus démunis : celle de Michel Chan Sheung Pin, qui a été «campaign manager» lors des élections générales en 2014. Il a occupé le poste de conseiller auprès du ministre Wong pendant presque un an. Selon nos recoupements, il a démissionné de ce poste puis été nommé constituency clerk pour la circonscription Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis Ouest (n1).

Contacté, le député du PMSD Patrice Armance, qui avait interpellé le ministre Wong au Parlement sur la composition du conseil d’administration de la NEF, le 24 juillet dernier, déplore qu’Alain Wong a déposé le document à quelques jours de la rentrée parlementaire, prévue pour le 16 octobre. Armance questionne la compétence de ce board, la nomination de Carpen et de Chan est un «pur cas de favoritisme», dit l’élu du n1.

Par ailleurs, un journaliste du groupe La Sentinelle, Jonathan Chatigan, a obtenu une place sur le conseil d’administration de la NEF.

Photo : Sheila Carpen (en sari rose) aux côtés de sir Anerood Jugnauth.

Board member National Empowerment Foundation by ION News on Scribd