Le sergent Jaylall Boojhawon a été ramené aux Casernes centrales en milieu d’après-midi. Plus tôt, il a comparu devant la cour de district de Port-Louis. Il y avait été emmené à la fin de son interrogatoire au Central Criminal Investigation Department. Toutefois, sa motion de remise en liberté sous caution n’a pu être entendue. Le sergent Boojhawon, qui est représenté par Me Rama Valayden, est poursuivi sous les charges de Breach of Police Act et Breach of ICT Act.

Un peu plus tôt, des travailleurs sociaux dont Ally Lazer sont venus manifester leur solidarité envers le policier. Mais ils ont été vite dispersés par des éléments de la Special Supporting Unit.

Jaylall Boojhawon, du Police Officers Solidarity Group, a été arrêté ce matin pour avoir participé à une marche pacifique le 22 mai. Celle-ci visait à rendre hommage au constable Gabriel Darga, mort dans l’exercice de ses fonctions. Boojhawon ainsi que d’autres policiers réclament le droit de se syndiquer. Le ministre du Travail Shakeel Mohamed a déclaré récemment à ION News que ce dossier n’est pas de son ressort. Mais qu’il a néanmoins pris le temps d’écouter les doléances des officiers de police à ce sujet.

La fille du constable Darga, également policière, avait aussi été interrogée suite à sa participation à la marche en mémoire de son père.