Kailash Trilochun n’agira plus comme conseil légal de la Road Development Authority (RDA). Ainsi en a décidé le président du conseil d’administration de cet organisme, a annoncé Nando Bodha à l’Assemblée nationale ce 10 août.

Le ministre des Infrastructures publiques s’est dit « choqué, consterné » en prenant connaissance, hier, des honoraires de l’homme de loi auprès de l’Information and Communication Technologies Authority. Il a donc rencontré Claude Wong So.

Le président du board de la RDA, indique le ministre, lui a assuré que dorénavant, l’organisme se tournera vers le State Law Office pour tout avis légal. Et que le contrat de Trilochun sera résilié.

« Il aura toujours les Rs 22 millions ! » a ironisé Shakeel Mohamed.

Nando Bodha intervenait lors des débats budgétaires. Il a rappelé avec émotion que le Premier ministre est « un idéal » à ses yeux, un homme de confiance. « Nous le sommes aussi mais parfois, a lâché Bodha, nous faisons confiance à nos proches ‘and they fail us’. » Et de prendre en exemple ce qu’il a lui-même qualifié d’ICTA Saga.

L’opposition avance, depuis un certain temps déjà, que ses liens familiaux et politiques ont valu à Trilochun ses nominations dans certains corps parapublics et ses contrats juteux. Beau-frère de Nando Bodha, il est aussi membre du MSM.