La manifestation prévue par Rezistans ek Alternativ (ReA), ce samedi, au jardin de la Compagnie est reportée. Le Commissaire de police (CP), par la voix de son Deputy Commissioner, a refusé d’accorder l’autorisation nécessaire. La raison évoquée : le parti au papillon n’a pas respecté le délai de 7 jours pour notifier le CP, selon la section 3(1) de la Public Gathering Act [voir p. 3 ici].

Une décision qui ne passe pas auprès des animateurs de ReA. Ils ne manquent pas de souligner la différence de traitement avec la marche des partis d’opposition, axée elle aussi sur la contestation du passage de pouvoir entre sir Anerood et Pravind Jugnauth. Et qui s’est tenue la semaine dernière.

« Quand l’opposition parlementaire avait invité le public à manifester le vendredi 27 janvier, il est clair qu’il n’y avait pas de délai de 7 jours ; pourtant, la police n’y a pas objecté », relève Stefan Gua dans un communiqué. De plus, ajoute-t-il, le CP aurait pu se prévaloir du pouvoir discrétionnaire que lui confère la section 3(3) du même texte de loi pour autoriser un rassemblement public au cas où le délai n’est pas respecté.

Le parti au papillon s’interroge, du coup, sur les motivations derrière la décision du CP à son encontre. « Est-ce une forme de représailles contre Rezistans ek Alternativ parce qu’il a logé une affaire en Cour suprême pour contester la constitutionnalité de la passation de pouvoir entre les Jugnauth ? »

ReA se demande, dans la foulée, si le pays n’est pas en train de « basculer dans un régime à caractère dictatorial » où l’appareil d’Etat est utilisé pour « étouffer toute contestation » de cette passation de pouvoir ?

Interrogé sur l’interdiction de cette manifestation, qui prévoyait un rassemblement et une marche, alors que la marche de l’opposition du 27 janvier a reçu l’aval du CP, l’inspecteur Shiva Coothen indique qu’il s’agit « de deux ‘issues’ différents ».

Le chargé des relations publiques et presse de la police indique toutefois ne pas pouvoir fournir plus de détails : « Je ne suis pas en mesure de répondre à cela, c’est une question pour le Commissaire de police. »

Nous insistons pour qu’il soulève la question auprès de Mario Nobin. Shiva Coothen répond, comme à son habitude, que ce dernier a un agenda très chargé, et qu’il reviendra vers nous…

Rezistans ek Alternativ précise, pour sa part, que le rassemblement est reporté au samedi 11 février.