Pour le département de police qui a posté la photo de ce jeune homme, c’était là un exercice de routine. En effet, depuis la création de leur page Facebook en mars 2012, les policiers de police de Stockton postent les photos signalétiques des personnes arrêtées dans le cadre de certaines opérations. Sauf qu’aucune n’avait jusqu’ici rencontré le « succès » que connaît celle de Jeremy Meeks depuis jeudi.

On le voit yeux bleu clair, bouche pulpeuse, bardé de tatouages. Sa photo a fait près de 78 000 likes et de 10 000 partages, presque 20 000 commentaires majoritairement de femmes dont certaines disent qu’il est « le nouveau mannequin de Top model USA » ou encore qu’il devrait « figurer sur un billboard »…  Mais aussi des montages photos, partagés également sur Twitter, où le jeune homme est photoshoppé à la manière d’un mannequin de grandes marques.

meeks DnG

meeks givenchy

S’il a un charme physique certain, il faut cependant préciser que cet homme de 30 ans a été arrêté, mercredi, à la suite de l’opération Ceasefire, mise en place après de nombreux vols et fusillades survenus récemment dans cette ville de la Caroline du Nord. Meeks est ainsi sous le coup de cinq charges dont celui de possession illégale d’armes et d’appartenance à un gang. Il a déjà purgé une peine de neuf ans pour vol aggravé.

Meeks a réagi sur la chaîne KXTV qui l’a contacté. Averti de sa popularité sur les réseaux sociaux par sa femme, il souligne qu’il n’est « pas un caïd ».

Pour sa mère, son fils n’est pas un criminel mais un « homme travailleur » qui n’a « aucune affiliation avec un gang ». Elle a même lancé une page pour lever des fonds pour tenter de faire libérer Jeremy Meeks. « Il est victime de stéréotypes à cause de ses tatouages », y écrit Katherine Angier.

Source : The Independent, USA Today, Huff Post