Follow Us On

Slider

La croissance économique globale pour l’année 2019 devrait être de 3,8%, soit 0,1 point de moins que les prévisions en juin de Statistics Mauritius. Une tendance attribuée à un ralentissement noté dans les secteurs manufacturier et du tourisme principalement. C’est ce qui ressort des «National Accounts Estimates 2016-2019», ce lundi 30 septembre.

Le secteur manufacturier croîtra de 0,8% au lieu du 1,1% prévu, notamment à cause de performances inférieures dans la transformation agroalimentaire. Dans celui des services, 10 000 touristes en moins sont attendus sur les 1 435 000 arrivées estimées initialement. Ce qui occasionne une baisse de 0,7% de la croissance qui devrait alors plafonner à 1,8%. Les performances seront aussi inférieures aux attentes dans le transport de voyageurs par voie aérienne (3,1% au lieu de 3,2%).

Celle-ci est estimée à 5,4% pour 2019 pour qui est des services administratifs et de soutien, soit 0,1% de moins que les projections publiées en juin. La raison : des activités «moins importantes que prévu» au niveau des centres d’appels et des tour-opérateurs.

L’administration publique n’est pas en reste. Le départ à la retraite de fonctionnaires et leur remplacement par des recrues plus jeunes occasionnera un taux de croissance revu à la baisse : 2,5% au lieu des 3,2% estimés il y a trois mois.

En revanche, les cultures vivrières tirent le secteur de l’agriculture, la sylviculture et la pêche vers le haut. La croissance dans ce segment sera de 3,4% au lieu de 2,4%, soutenue par une hausse globale de 1,2% attendue au niveau des activités non cannières. Du reste, la production de cannes sera meilleure : 325 000 tonnes en 2019 contre les 323 406 tonnes de l’année dernière. Une bonne nouvelle vu que l’année dernière, la récolte avait été inférieure par 9,1%.

Les autres produits issus de l’agriculture augmenteront par 3,9%, contre 0,4% en 2018.

L’expansion du produit intérieur brut a été revue à la baisse de 0,1%, passant à 3,8% contre une prévision de 3,9% en juin dernier.

Facebook Comments