Le droit d’exister. Le droit d’aimer. Le droit à une vie privée. Pour les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT). Voilà ce que mettent en avant les affiches créés dans le cadre de la première campagne de sensibilisation axée sur les droits de la communauté LGBT. Des visuels illustrées par les photos d’un couple de lesbiennes – ensemble dans la vie –, deux gays et une personne trans.

Il était important, explique le Collectif Arc-en-ciel, à l’initiative de cette campagne, « de montrer de vraies personnes ». Du reste, poursuit le Collectif, la communauté LGBT s’est investie « dans chacune des étapes de la conception ».

« Nous sommes en 2015 et les personnes ne sont pas toutes libres de s’aimer, de se regrouper ou d’être en couple », souligne pour sa part Pauline Verner, coordinatrice et chargée de plaidoyer du Collectif Arc-en-ciel. La campagne de sensibilisation, réalisée grâce au soutien financier du Fonds canadien d’initiatives locales, vient appuyer le plaidoyer que fait le Collectif au gouvernement.

Afin que cessent les discriminations et que les personnes LGBT soient reconnues, le Collectif demande « au nouveau gouvernement d’engager une véritable politique de lutte contre l’homophobie ». Notamment à travers :

– « L’abrogation de l’article 250 du code pénal de 1838 pénalisant la sodomie ;

– « La création d’une loi concernant les violences à caractère de haine (comprenant l’homophobie et la transphobie) ;

– « L’intervention de la société civile dans les écoles publiques afin de parler des sexualités et des risques liées a la sexualité non protégée. »

Le plaidoyer eput être lu dans son intégralité ici.