Follow Us On

Slider

Le potentiel de la mer était au centre du sommet mondial organisé par les Emirats Arabes Unis et les Seychelles cette semaine à Abu Dhabi. Les Etats de l’Océan Indien en ont tous profité pour détailler leurs projets respectifs liés à l’économie océanique. La Réunion a ainsi présenté aux délégués son « Livre bleu », Seychelles sa « Vision for a Blue Horizon » et Maurice son « Road Map for the Mauritian Ocean Economy. »

Le secrétaire général de la Commission de l’Ocean Indien (COI), Jean Claude de l’Estrac, a participé à une session à l’intention des représentants politiques et institutionnels durant laquelle il a souligné la nécessité pour les petits Etats insulaires en développement (PEID) d’élaborer une stratégie commune sur la question. Il a ainsi indiqué que la COI travaille déjà afin de donner « des bases solides à l’émergence d’une Economie bleue génératrice de revenus et créatrice d’emplois » dans notre zone économique commune de 5,5 millions de km².

Jean Claude de l’Estrac a toutefois déploré le manque d’accès des PEID aux financements, notamment les 100 milliards de dollars des Nations Unies d’ici 2020. Selon lui, ce sont les « capacités techniques et humaines limitées» qui handicapent ces pays.

La COI organisera en avril/mai prochain une conférence sur l’Economie bleue en vue de mobiliser les acteurs régionaux sur ce thème et de créer des synergies entre les pays de l’indianoceanie.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News
Mort de Slinga Malinga : Brian Glover réclame des éclaircissements

En apprenant le décès de son coursier, la réaction de Brian Glover a été immédiate. Propriétaire du cheval, il a écrit,...

Close