La Chine a testé, pour la première fois, un appareil hypersonique baptisé WU-14. Le Pentagone rapporte qu’il vole à plus de Mach 10, soit à plus de 3 kilomètres par seconde ou dix fois la vitesse du son. Ce genre d’engin permettrait à l’armée chinoise de frapper n’importe où, en quelques minutes. Ce test fait de la Chine le deuxième pays au monde à mener des expériences sur des appareils hypersoniques.

Selon China Radio International, le ministère de la Défense chinoise a affirmé que les essais ne visent aucun pays, ni aucun objectif précis. Du côté des Américains, le porte-parole du Pentagone, le lieutenant colonel Jeff Pool, s’est refusé à tout commentaire. « Nous confirmons le test mais nous ne commenterons pas », a-t-il simplement déclaré au Washington Free Beacon.

Les USA ont investi près de 200 millions de dollars dans des appareils hypersoniques. Selon The Guardian, trois républicains, dont le président du comité des Forces locales armées (FAL) Howard McKeon, estiment que suite aux coupures majeures dans le budget de la Défense, les pays étrangers sont en train de rattraper le retard qu’ils avaient sur les Etats-Unis.

La cohabitation dans le Pacifique risque d’être difficile, ajoutent les représentants de la FAL, Randy Forbes et Mike Rogers, dans un communiqué.

Photo (via Rfi.fr) : Ce type de drone hypersonique, baptisé Falcon HTV-2, a été testé par les Américains. Il faut désormais compter avec la Chine sur ce terrain.