Le cabinet d’expertise comptable réagit après les critiques émises lundi par le gouverneur de la Banque de Maurice, Ramesh Basant Roi, et ce mercredi par l’ancien ministre des Finances. Sollicité pour une réaction après les propos de Xavier Duvaln, ce mercredi KPMG a émis un communiqué émis en fin d’après-midi. Dans celui-ci, le cabinet dit vouloir « rassurer le public que les audits ont été effectués selon les normes. Nous avons appliqué la méthodologie KPMG, qui est reconnue mondialement pour toute sa rigueur et est en conformité avec les normes d’audit internationales ».

Le cabinet explique ainsi que dans le cas de la Bramer Bank, les comptes examinés pour la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2014 ont fait l’objet d’un rapport dans lequel « il n’y avait pas matière à amender les états financiers ». Avant de préciser que, comme pour les années précédentes, l’audit était accompagné d’une « lettre de recommandation » signalant « toute carence ou faiblesse » à être prise en compte par la direction de l’entreprise auditée. Avant de conclure que les informations contenues dans le dernier rapport d’audit de KPMG constituent un « true and fair view » à partir des informations alors fournies par le groupe BAI.

Au-delà de l’affaire BAI, KPMG souligne la nécessité de « protéger l’image de Maurice » afin de préserver son rayonnement comme centre financier régional et international.