Certes, la Chine est un partenaire de développement important de Maurice avec le financement d’infrastructures comme le Bagatelle Dam. De même, le volume de touristes chinois visitant l’île peut certainement être dopé. Au-delà de ces avenues de coopération déjà en place, Pravind Jugnauth insiste sur la capacité de Maurice d’agir comme « pont » pour que les entreprises chinoises investissent ou commercent avec l’Afrique.

C’est ce qu’il a expliqué, ce mercredi 19 avril, lors de l’ouverture d’un symposium organisé par l’ambassade de Chine à Maurice sur le thème « Enhancing Mauritius-China relations ». Des représentants du gouvernement chinois, d’anciens ambassadeurs basés à Maurice ainsi que des investisseurs ont fait le déplacement pour participer à la conférence étalée sur deux jours.