Pour le Premier ministre, un consensus sur la méthode de travail du National Economic and Social Council (NESC) a pu être trouvé lors de la relance de l’institution. Etant composé de différents acteurs de l’économie et du social, Pravind Jugnauth estime que le NESC pourra travailler sur un ensemble de sujets composant les piliers du développement de Maurice.

Pour Rashid Imrith, président de la Government General Services Union, la relance du NESC est une bonne chose. Car, estime-t-il, des sujets comme la sécurité alimentaire méritent d’être débattus de manière approfondie entre les partenaires sociaux. Pour Pravind Jugnauth, d’autres thèmes comme le vieillissement de la population ou encore la sécurité routière seront également à l’agenda du NESC.