La compagnie n’aurait même pas été en mesure de payer ses nouveaux Airbus A350-900. C’est ce qu’affirme Pravind Jugnauth qui estime que les décisions de l’ancien gouvernement et de l’ancienne direction d’Air Mauritius (MK) l’avaient placée dans une situation «catastrophique».

Le Premier ministre se félicite donc de la vision stratégique commune du gouvernement et de la nouvelle direction, qui fait de la compagnie nationale un moteur important du secteur du tourisme et du développement du pays.

Pravind Jugnauth était à l’aéroport SSR de Plaisance pour la cérémonie célébrant l’arrivée du Morne Brabant, l’Airbus de dernière génération de MK. La ligne aérienne nationale doit prendre livraison de 7 autres Airbus d’ici 2023, dont 5 autres A350 pouvant transporter 298 personnes en économie et 28 en affaires. Ainsi que 3 A330-900 qui transporteront 263 passagers en économie et 28 en classe affaires.

Somas Appavou, le CEO de MK, estime que tout le personnel de la compagnie, les pilotes aussi bien que ceux chargés de l’entretien des nouveaux Airbus, ont été formés aux spécificités des ces appareils.