Pravind Jugnauth prévient qu’il sera difficile d’intégrer la somme de propositions issues des consultations pré budgétaires dans le discours qu’il prononcera en juin. Toutefois, pour pouvoir être «considérées», les propositions doivent être soumises au plus tôt, prévient le ministre des Finances. Qui se dit conscient des difficultés qui frappent certains acteurs économiques, comme les petits planteurs.

Après les acteurs de l’agro-industrie, ce sont les représentants des petites et moyennes entreprises qui ont rencontré le ministre des Finances ce jeudi 10 mai. Récemment entrée en opération, SME Mauritius est sévèrement critiquée pour son manque de moyens. Les représentants de PME ont aussi demandé au ministre des Finances d’accorder des aides calibrées aux entreprises en difficulté, à celles qui veulent se développer à l’international mais également à celles qui veulent percer dans certains secteurs d’activités.