Arnaud Carpooran, président du Creole Speaking Union (CSU) considère qu’il est nécessaire qu’un enfant puisse utiliser sa langue maternelle à l’école. Il intervenait lors d’un atelier de travail dans le cadre de la Journée internationale du créole à l’université de Maurice ce lundi 22 octobre. Il déplore également que les politiciens aient recours au kreol durant la campagne électorale et le snobbe lorsqu’il se retrouve à l’Assemblée nationale.

Le thème de cette conférence était : « Lang maternel ek drwa zanfan Moris pou enn ledikasion epanwi : ki bilan e ki perspektiv dan lansegnman maternel, primer, segonder ek tersier ? ». Deux artistes, à savoir Menwar et Christophe Warren Permal ont pu interagir avec des étudiants.