Les familles se divisent et la ville subit une campagne électorale malsaine pour les personnes et l’environnement. C’est ce qu’avance Nitish Joganah, candidat à la partielle du 17 décembre à Belle-Rose/Quatre-Bornes. Pour le chanteur engagé, les moyens déployés par les partis politiques indiquent qu’ils ont largement dépassé les limites autorisées de dépenses électorales. Or, il déplore le fait qu’aucune sanction ne tombe.

Face aux candidats qui ont démontré peu de respect pour la population dans le passé, Joganah demande un vote sanction.