Les gouvernements qui ont donné la priorité aux intérêts des propriétés sucrières face aux travailleurs ont perdu le pouvoir. C’est ce qu’a rappelé Ashok Subron aux principaux responsables de l’alliance gouvernementale.

Lors d’une marche dans Port-Louis, ce samedi 28 avril, le négociateur du Joint Negotiating Panel a affirmé que les conditions de travail ainsi que les compensations reçues par les travailleurs du secteur sucre demeurent insuffisantes.