Follow Us On

Slider

Certaines plaintes remontent à 2015. C’est ce qu’explique Roubina Jadoo-Jaunbocus au sujet des deux shelters de Belle-Rose et Paillotte évacués dans la nuit du 12 juillet. Pour la ministre du Développement de l’enfant, il est inconcevable que des enfants enlevés de leurs familles pour diverses formes de maltraitance soient hébergés dans des lieux où ils ne sont pas en sécurité. Afin de s’assurer que les shelters à travers l’île soient des lieux sûrs, Jadoo-Jaunbocus explique qu’ils seront tous évalués.

Au sujet des shelters évacués le 12 juillet, Jadoo-Jaunbocus explique que des plaintes existantes ainsi qu’une lettre récente d’une de pensionnaires de l’établissement a convaincu les autorités sur la nécessité d’agir. Toutefois, elle précise que les enfants ont été évacués vers d’autres lieux. Un suivi physique et psychologique leur sera assuré, précise la ministre.

Facebook Comments