Certes, le protocole d’urgence, tel que décrit par Etienne Sinatambou, ne prévoit que des biscuits et de l’eau pour les réfugiés de Berguitta. Toutefois, la ministre du Bien-être de la famille assure qu’avec l’aide d’ONG et d’associations religieuses, des repas sont et seront fournis aux plus de 2000 réfugiés à travers l’île.

Roubina Jadoo-Jaunbocus détaille d’ailleurs la liste des centres de réfugiés les plus sollicités en ce moment et demande aux volontaires d’aider à leur manière. Tout en prenant toutes les précautions possibles pour ne pas effectuer de longs trajets alors que le pays est en alerte cyclonique de niveau 3.