Ils sont une demi-douzaine à avoir proféré des propos diffamatoires à l’égard de la députée de Port-Louis Sud/Central (no 2). C’est ce qu’affirme Roubina Jadoo-Jaunbocus. Si la juriste a fait preuve de patience dans un premier temps, les attaques contre elle sur Facebook ne se sont pas estompées pour autant, dit-elle.

Ce lundi matin, elle s’est donc rendue au Central Criminal Investigation Department avec un CD contenant les captures d’écran des propos litigieux ainsi que des profils de leurs auteurs. La députée du gouvernement dit s’en remettre à la police afin de démontrer « qu’on ne peut tenir toutes sortes de propos en se cachant derrière l’anonymat d’un écran d’ordinateur ou d’un téléphone portable ».