Le bilan de l’attentat à la voiture piégée à Bagdad s’est alourdi. Avec 213 morts et 200 blessés à ce matin, la capitale irakienne connaît l’explosion la plus meurtrière perpétrée cette année. Selon la chaîne CNN, 25 enfants ont perdu la vie.

L’Irak observera, durant les trois prochains jours, un deuil national en mémoire des victimes de l’attentat-suicide survenu le dimanche 3 juillet dans une rue commerçante de Karrada. Le quartier populaire chiite a été frappé par un kamikaze vers minuit, dans la nuit du 2 au 3 juillet. De nombreux habitants y faisaient leurs emplettes dans le cadre du Ramadan, célébrée cette semaine.

L’Irakien a actionné les explosifs chargés à bord d’un camion réfrigéré à proximité d’un restaurant, provoquant une puissante déflagration qui a ravagé plusieurs bâtiments et magasins dans son sillage.

Le Premier ministre irakien Haider Al-Abadi s’est rendu à Karrada. Où il s’est engagé à punir ceux responsables de cette attaque « lâche et haineuse », qui a provoqué d’importants incendies dans le quartier.

Mais les habitants l’ont accueilli à coups de pierres, de bouteilles et de chaussures, furieux et las que les forces de sécurité ne puissent prévenir de tels drames.

Quasiment en simultané, un second attentat s’est produit dans le quartier chiite d’Al-Chaab : une explosion de mine a fait deux morts.

L’organisation Etat islamique a revendiqué l’attentat, qui survient une semaine après que des troupes progouvernementales ont repris Fallouja, le bastion qu’occupait le groupe terroriste, à l’ouest de Bagdad, jusqu’au 26 juin. Il considère les chiites comme des « infidèles ».

Les activistes « cherchent à effacer leur humiliante défaite de Fallouja », a déclaré Djassim al Bahadli, expert des questions de sécurité à Bagdad.

Cette attaque est la troisième d’une série d’offensives portent la signature – confirmée ou pas – de l’organisation Etat islamique. Le 28 juin, trois kamikazes ont causé la mort de 45 civils à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, en Turquie, selon le mode opératoire de Daech, tandis que le massacre d’une vingtaine d’occidentaux et une prise d’otages vendredi dernier ont été revendiqués par l’organisation terroriste.

Photo : Hadi Mizban/AP via LeFigaro.fr

Sources : France 24, Le Figaro, Le Monde, Le Nouvel Obs