80% des affaires criminelles sont plaidées par 20% d’avocats. Et ce petit cercle n’aime pas que des jeunes qui ne sont même pas Senior Counsel percent. Sanjeev Teeluckdharry part de ce constat pour expliquer une partie des dénonciations et des incompréhensions qui ont mené à son audition par la commission d’enquête sur la drogue.

Le Deputy Speaker insiste : il ne démissionnera pas de son poste. Car il estime être en mesure de prouver que toutes ses visites, notamment à des clients condamnés pour trafic de drogue, ont été effectuées selon les règles. Mais aussi que ses relations sont restées strictement professionnelles avec eux. Il affirme aussi n’avoir jamais effectué de visites non sollicitées à des prisonniers. Une chose que la commission Lam Shang Leen aurait dû savoir, dit l’avocat, si celle-ci avait «fait son homework».