Les membres de la Mauritius Sugar Producers Association (MSPA) s’organisent pour faire face à la grève. L’association a d’ailleurs reçu une missive des syndicats regroupés au sein du Joint Negotiating Panel « indiquant qu’ils étaient d’accord pour la mise en place de services minimum durant la grève ». Dans le communiqué émis cet après-midi, la MSPA espère toutefois que la situation se décante sans qu’il y ait recours à la grève.

Durant leur rencontre avec le ministre du Travail aujourd’hui, les membres de la MSPA ont de nouveau fait part à Shakeel Mohamed de « leur conviction que la solution serait de référer ce présent litige à l’Employment Relations Tribunal [qui] a force de loi ». D’autant que l’exercice entamé auprès de la Commission de conciliation et de médiation n’a débouché sur aucun accord.

La MSPA se dit toutefois disposée à une conciliation sous l’égide du ministère du Travail. A condition que les syndicats abandonnent l’idée de la grève et que les « demandes de l’employeur » soient aussi prises en compte.