L’éruption, dit-on, a été spectaculaire. Le volcan du mont Sinabung, situé dans l’ouest de l’Indonésie, a projeté des nuages de cendres et de roches brûlantes à des kilomètres dans les airs, engloutissant au passage plusieurs villages, rapporte la BBC. Un secouriste indique le décès d’au moins 14 personnes, dont trois écoliers et un instituteur.

Mais « ce bilan pourrait s’alourdir », a déclaré Andi Arief, membre du personnel présidentiel, à Reuters (selon The Guardian). « Nous n’avons pu, à ce stade, procéder à des évacuations en raison des risques d’éruptions nouvelles. »

sinabung volcano 010214(2)

En activité depuis septembre dernier, le volcan Sinabung – situé sur l’île de Sumatra – s’était pourtant calmé à la mi-janvier. Vendredi, après un avis favorable du Centre de volcanologie et de géologie, de nombreux villageois avaient été autorisés à rentrer chez eux. Depuis l’année derniere, près de 30 000 personnes ont été évacuées.

Nous apprenons, du Nouvel Observateur, l’interruption des opérations de recherche et de sauvetage qui ont tout de même permis de porter secours à de nombreux blessés. En effet, le nuage craché par le volcan dégage une forte chaleur et contient des gaz mortels, empêchant ainsi les secouristes d’approcher.

La dernière éruption à Sinabung remonte à 2010, après 400 ans d’inactivité. Le volcan avait alors fait 3 morts et environ 30 000 sinistrés.

Photos (via Bbc.co.uk)