Narendra Modi fait face à son premier casse-tête en tant que Premier ministre indien. Le leader du Bharatiya Janata Party (BJP) devra choisir les membres de son Cabinet et, surtout, son ministre des Finances. Pour cela, il a rencontré plusieurs membres de son parti dont Amit Shah, secrétaire général, et Arun Jaitley, senior party leader.

Deux jours après sa victoire écrasante aux élections, peu de détails ont filtré concernant la composition de son Cabinet. Arun Jaitley, malgré sa non-élection au Lok Sabha, devrait en faire partie, de même qu’Amit Shah. Le premier nommé est d’ailleurs pressenti pour s’occuper du portefeuille des Finances. L’avocat des affaires a de l’expérience. À 61 ans, il n’est pas si vieux et a déjà été ministre du Commerce. Il est, de plus, perçu comme modéré. « Modi lui fait confiance et il est déjà membre du Parlement », affirme un cadre du BJP.

D’autres noms sont cités : ceux de Deepak Parekh, président de la Housing Development Finance Corporation Limited, et de K.V. Kamath, chairman de la banque ICICI aussi en lice pour le poste des Ministres des Finances. Ces derniers n’ont aucune expérience en politique mais selon quelques sources, Modi cherche à attirer des professionnels.

Les postes clés seront, selon toute logique, distribués parmi les plus anciens cadres du BJP. Amit Shah est l’une des personnes de confiance dans l’entourage de Modi. Shah est peut-être  même le bras droit du nouveau Premier Ministre, et a mené campagne pour le BJP dans l’Uttar Pradesh. Il a aussi été ministre de l’Etat du Gujrât, où vote Modi. Bémol : il est accusé de trois meurtres.

Sushma Swaraj, qui a mené l’opposition pendant les derniers cinq ans sans pour autant être proche de Modi, est pressenti pour un poste à responsabilités.

Il est aussi probable qu’il y ait moins de ministre, voire que des ministères fusionneront. Afin de respecter l’un des thèmes de campagne de l’alliance menée par le BJP : « Un gouvernement plus petit pour plus de gouvernance ». Car la Grande péninsule compte des ministres différents pour le pétrole, le charbon et les énergies renouvelables.

Narendra Modi a également rencontré le leader du Rashtriya Swayamsevak Sangh, parti dont les idéaux sont proches de ceux du BJP, dans le cadre des discussions sur la composition du Cabinet. Et, selon Anupriya Patel du parti Apna Dal, le « chef du BJP » les a assuré que « les intérêts de tous les partenaires de l’alliance seront préservés ». L’Apna Dal s’est allié au BJP dans l’Uttar Pradesh.

Le nouveau Premier ministre a du pain sur la planche.

Source : Times of India, Reuters – Photo: Reuters/Ahmad Masood