La Customs Anti-Narcotics Section (CANS) de la Mauritius Revenue Authority a intercepté deux Zambiennes qui tentaient d’introduire de l’héroïne sur le territoire mauricienne. Elles ont été appréhendées au sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport samedi dernier alors qu’elles venaient de descendre d’un vol de la South African Airways.

La première mule, Patricia Mhango, une employée de maison travaillant en Afrique du Sud âgée de 26 ans, a été trouvée en possession d’une bouillotte contenant 55 boulettes de drogue lors de l’examen de ses bagages aux rayons X. Elle a craqué lors de son interrogatoire par la Brigade antidrogue et révélé qu’elle en avait aussi ingurgité avant son départ pour Maurice.

La jeune femme a également indiqué qu’une deuxième femme qui se trouvait sur le même vol avait elle aussi avalé des boulettes de drogue chez leur contact commun en Afrique du Sud. Les deux ont été admises à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, pour restituer la drogue. Patricia Mhango en a restitué 16 boulettes, ce qui constitue un stock évalué à Rs 15 millions à elle seule.

L’Anti Drug and Smuggling Unit va prendre le relais pour déterminer l’identité de leur contact local. L’opération de livraison contrôlée dans le premier cas n’a rien donné, car il semble que des guetteurs étaient déjà à l’aéroport de Plaisance et ont donné l’alerte quant à l’opération de la CANS.