Les décisions prises dans le sillage du Budget 2016-2017 ont porté un sérieux coup à la compétitivité des voitures d’occasion importées (recon), se plaint Zaïd Ameer. Le président de la Dealers in Imported Vehicles Association (DIVA) estime que les voitures de 1200 cc ou 1300 cc se vendent désormais à près de Rs 100 000 de plus qu’auparavant.

Cela affectera, clame Ameer, une partie des 5 000 emplois directs et 15 000 indirects du secteur de l’importation des véhicules d’occasion. La DIVA affirme pouvoir éclairer les autorités publiques afin de les conduire à revoir le traitement fiscal accordé aux voitures recon. Mais si le gouvernement refuse le dialogue, Ameer estime que son association n’aura d’autre choix que de saisir la Cour suprême.