Les propos du leader de l’opposition, a insisté la Speaker, sont «graves». Et ne lui ont pas laissé d’autre recours. «I have no respect for you!» a lancé Xavier Duval à Maya Hanoomanjee. La sanction tombe immédiatement : le leader de l’opposition est expulsé du Parlement vers 12h15, ce mardi 24 octobre. Hanoomanjee a, dans la foulée, suspendu la séance et quitté l’hémicycle. Le leader de l’opposition ne s’est pas rassis pour autant.

Contrarié que la tranche allouée à la Private Notice Question (PNQ) 0ne soit pas prolongée plus que cela, le leader de l’opposition a tenu tête à la Speaker. Celle-ci lui a d’abord expliqué avoir alloué du temps supplémentaire au regard de celui pris par Nando Bodha pour sa réponse initiale. Avant d’insister que le leader de l’opposition «connaît les règles de la Chambre» et ne devrait pas persister dans son attitude de confrontation.

«Je ne vais pas accepter [votre décision]», déclare Xavier Duval, qui refuse de s’asseoir comme l’exige le protocole lorsque la Speaker est debout et s’adresse à l’Assemblée. «J’ai à peine posé des questions», insiste-t-il. La PNQ du jour, adressée au ministre Bodha, porte sur le projet Metro Express. Maya Hanoomanjee lance un «appel ultime», que le leader du PMSD choisit d’ignorer.

[Mise à jour : 13h05] Expulsé, Duval ne quitte pas pour autant l’hémicycle. Pas même lorsque Hanoomanjee suspend la séance et s’en va. Le leader de l’opposition ne bougera de sa place que lorsque peu avant 13h, la clerc de l’Assemblée nationale lui notifie qu’il est attendu au bureau de la Speaker. Le leader de l’opposition y est encore en ce moment.