Follow Us On

Slider

La directrice du Centre cardiaque de Pamplemousses a bénéficié d’une hausse salariale de Rs 100 000 récemment, portant son salaire à Rs 323 200. C’est ce qu’a répondu Anwar Husnoo à l’Assemblée nationale, ce mardi, suite à une question du député Rajesh Bhagwan.

L’actuel ministre de la Santé a même pris soin de préciser que la demande de revalorisation a été faite 5 jours avant sa nomination, alors que son prédécesseur Anil Gayan occupait encore le portefeuille de la Santé. Husnoo explique s’être initialement opposé à la recommandation du conseil d’administration du Trust Fund for Specialised Medical Care, en date du 18 janvier 2017, d’augmenter le salaire de Sumputh de Rs 100 000.

Cette proche de Gayan, en prenant la tête du Centre cardiaque début 2015, a d’abord perçu Rs 200 200. Avant de bénéficier d’une hausse de Rs 15 000 et quelques autres indemnités. Déjà à sa nomination, Sumputh touchait davantage que son prédécesseur qui avait, lui, un salaire de Rs 170 000. C’est ce qu’a révélé Husnoo, à une question du député Ravi Rutnah.

Ne lâchant pas le morceau, Rajesh Bhagwan a demandé au ministre de la Santé si la réunion du conseil d’administration du 18 janvier avait été présidée par un membre du Muvman Liberater, le parti de Gayan et Sumputh. Oui, a confirmé Husnoo.

« Je n’étais pas d’accord avec cette hausse de Rs 100 000 et j’ai eu une discussion à ce sujet avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Il était d’accord avec moi. » Mais les avis du ministre et du Premier ministre ne semblent pas avoir ému le conseil d’administration qui a malgré tout approuvé la hausse salariale.

Devant ces faits, Dan Baboo a demandé à Husnoo s’il compte référer ce dossier à la commission anticorruption. Cela ne se fera, a annoncé le ministre de la Santé, qu’après une enquête sur les circonstances ayant conduit à cette hausse salariale. D’ailleurs, Husnoo dit vouloir consulter l’Attorney General à ce sujet.

Interrogé également sur la participation de Vijaya Sumputh aux activités politiques du Muvman Liberater, le ministre Husnoo a déclaré : « I will instruct her not to take part in political activities. »

Intervenant sur un point of order, Anil Gayan a demandé à Rajesh Bhagwan de retirer ses propos. Quelques instants plus tôt, le député mauve avait affirmé : « The centre has a good reputation, this lady is polluting the atmosphere there because she is obtaining the backing of the previous health minister Gayan. »

Photo (archives) : Vijaya Sumputh et Anil Gayan

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Document] L’Audit épingle à nouveau les récidivistes du gaspillage

La tâche et les attentes, explique la directrice de l’Audit, sont tellement importantes que le bureau de l’Audit doit augmenter...

Close