Des patients transportés à bout de bras au bloc opératoire dans des draps par les attendants. D’autres qui doivent être véhiculés sur des fauteuils roulants dans les escaliers… C’est le quotidien des patients de l’hôpital de Flacq depuis une semaine, selon l’Union des travailleurs du ministère de la Santé (UTMS). En cause : les deux ascenseurs de l’établissement en panne depuis une semaine.

Le syndicat a attiré l’attention de l’administration mais aussi du ministère sur cette situation aujourd’hui, car il en va du bien-être des patients. D’autant, affirme Rajshree Thylamay, présidente de l’UTMS, que l’hôpital de Flacq n’aurait pas encore contacté les Health and Safety Officers.

La direction de l’hôpital nous a renvoyé au service de communication du ministère de la Santé.

Celui-ci confirme que les deux ascenseurs n’étaient pas en service depuis le 27 octobre dû à un dégât des eaux. L’Energy Services Division, le ministère ainsi que la compagnie chargée de la maintenance des ascenseurs ont été notifiés le même jour.

Le liquide s’étant infiltré dans les ascenseurs, cette dernière a recommandé que les appareils restent éteints jusqu’à ce que toute l’eau soit évacuée et l’humidité évaporée. A l’origine de la fuite, le réservoir d’eau sur le toit de l’hôpital de Flacq a entre-temps été réparé.

L’un des deux appareils est de nouveau en service depuis 13h30 aujourd’hui, indique-t-on. Tandis que Rey Lenferna et l’ESD s’activent à remettre le second en état de marche.

Photo via Facebook