Les délits de fuite sont en hausse. Si 294 cas ont été rapportés de janvier 2013 à septembre 2015, 111 d’entre eux se sont produits pendant les neuf premiers mois de la présente année, dont huit mortels. Contre 190 pour l’ensemble de l’année 2014. C’est ce qu’a indiqué Xavier Duval en réponse à Adil Ameer Meea. Le Premier ministre p.i. s’est aussi appesanti sur les mesures prises pour réduire les infractions sur nos routes.

Dans 195 cas de hit-and-run enregistrés de 2013 à ce jour, les auteurs n’ont toujours pas été identifiés. Xavier Duval précise cependant que les enquêtes les concernant ne sont pas closes définitivement et que toute nouvelle piste pourrait les relancer.

Delits de fuite 2013-sept 2015

Au chapitre de la sécurité, le Premier ministre soutient que la police est « active » et « vigilante ». Un nombre plus important de motards de la Traffic Branch est déployé sur nos routes. Tandis que des opérations plus régulières ciblent, durant le week-end, les régions où les activités nocturnes sont plus soutenues.

Dans de nombreux cas de délits de fuite, a noté Adi Ameer Meea, le fait que les plaques des véhicules impliqués ont été modifiés et ne peuvent être facilement identifiés pose problème. Le député a souhaité savoir si la police compte effectuer des vérifications régulièrement. Xavier Duval a alors fait ressortir la présence accrue des forces de l’ordre sur nos routes ces derniers temps. Avec des contrôles fréquents des conducteurs mais aussi des véhicules. Il a toutefois promis de soulever la question avec le Commissaire de police.

Des sanctions plus sévères

Xavier Duval a également indiqué que le ministère du Transport travaille des amendements à la législation pour inclure d’autres sanctions et règlements. Ainsi, le délai pour rapporter un accident passe de 4 à 2 heures. Dans certains cas de conduite dangereuse, le conducteur pourrait être poursuivi pour motor manslaughter. Ceux reconnus coupables de délits de fuite pourraient faire face à de plus longues peines d’emprisonnement. Tandis que conduire sous l’influence de l’alcool ou de drogues sera désormais un « arrestable offence ».

Comme l’avait annoncé Nando Bodha, une National Road Safety Strategy 2015-2025 est en préparation. Tandis qu’une National Road Safety Commission, présidée par le Premier ministre, sera instituée. Les Regulations pour la mise sur pied d’un Insurance Industry Compensation Fund, a poursuivi Xavier Duval, sont en cours de finalisation par le ministère des Services financiers. Les assureurs y participent, a confirmé Xavier Duval en réponse à Alan Ganoo. Le Premier ministre p.i. précise qu’un barème sera fixé quant au montant à être accordé. Et que le gouvernement contribuera au fonds.

Photo d’archives