[Texte mis à jour 30/08/16 à 20h]

Le projet a beau avoir été avorté, la saga n’est pas pour autant terminée. L’Independent Commission against Corruption (ICAC) a effectué, en début d’après-midi de ce mardi 30 août, une descente au ministère des Finances. Plus particulièrement au bureau du secrétaire financier Dev Manraj.

Celui-ci a reçu la visite d’un enquêteur à la suite du démarrage d’une Preliminary Enquiry sur le projet Heritage City. Selon nos recoupements, la Commission anticorruption est en possession, depuis plus de 15 jours, de documents se rapportant à Heritage City ainsi que d’une demande pour démarrer une enquête.

Les officiers de la commission anticorruption s’intéressent au processus par lequel les gouvernements de Maurice et de Dubayy ont conclu un accord Government-to-Government et le choix de confier à Stree Consulting la tâche d’élaborer le master plan de Heritage City.

L’ICAC s’intéresse à Manraj car le secrétaire financier est un des membres important du  High Powered Committee sur Heritage City. C’est ce comité qui a en effet défriché le terrain afin que le gouvernement et le Conseil des ministres donnent le feu vert pour certaines missions du consultant Stree. Le haut fonctionnaire est ainsi considéré comme l’une des personnes clés pouvant éclairer l’ICAC.

Joint au téléphone pour une confirmation sur la perquisition, un conseiller de Pravind Jugnauth s’est contenté de répondre : « Je ne sais pas. »

La cellule de communication de l’ICAC n’a pas, non plus, été en mesure de nous confirmer si le bureau du secrétaire financier a effectivement reçu la visite d’enquêteurs de l’institution ce mardi après-midi.

Photo d’archives